L’histoire d’amour tragique de ‘Madama Butterfly’ a permis au compositeur Giacomo Puccini (1858-1924) d’ouvrir tous les registres émotionnels. La musique qu’il a écrite pour ‘Butterfly’ est une confrontation captivante entre l’Orient et l’Occident, un mélange de leitmotivs wagnériens et de mélodies japonaises authentiques qui vont droit au cœur. L’histoire, les émotions et la musique sont si universelles que ‘Madama Butterfly’ n’a rien perdu de sa popularité au fil des années. Puccini estimait qu’il s’agissait de son opéra le plus intense et le plus expressif.

Music Hall Classics vous invite à découvrir cet opéra impressionnant dans une mise en scène classique, intègre et intemporelle qui donne tout l’espace nécessaire à l’histoire passionnante et à la partition délicieuse.

L’histoire

Nous sommes au Japon. À l’âge de quinze ans, Cio-Cio-San, ou ‘Butterfly’, devient une geisha – une dame de compagnie – lorsque sa famille tombe dans la pauvreté. L’agent matrimoniale de Goro l’unit à Benjamin Pinkerton, un officier américain basé à Nagasaki. Pinkerton ne sait pas s’il est seulement amoureux de Cio-Cio-San ou s’il l’aime vraiment, mais il signe malgré tout un contrat de mariage avec Goro pour une période de 99 ans résiliable tous les mois. Pendant la cérémonie de mariage, Butterfly est répudiée par sa famille pour avoir adopté la religion de Pinkerton et ainsi couvert de honte sa famille et ses ancêtres. Après leur mariage, Pinkerton et Cio-Cio-San vivent quelques nuits enflammées avant que Pinkerton ne disparaisse dans la nuit sans savoir que Cio-Cio-San est enceinte de son enfant.

Les années passent et Cio-Cio-San, amoureuse, prend soin de son fils en attendant patiemment le retour de Pinkerton. Sa bonne, Suzuki, insiste pour qu’elle l’oublie. Goro essaie lui aussi de la remarier, mais elle refuse avec entêtement. Le consul américain Sharpless apporte à Butterfly une lettre de Pinkerton qui annonce son retour au Japon… mais le consul est incapable de la lui lire jusqu’au bout, car Pinkerton y explique qu’il s’est marié en Amérique avec Kate, qui l’accompagne au Japon.

Sharpless, Pinkerton et Kate viennent rendre visite à Butterfly qui n’est au courant de rien : Kate a accepté d’élever leur enfant, mais Cio-Cio-San suppose encore que Pinkerton est revenu pour rester auprès d’elle. Lorsqu’elle se rend compte que sa patience, sa fidélité et la rupture avec sa famille n’ont servi à rien, elle craque. Elle accepte de confier son fils au couple à une seule condition : que Pinkerton vienne le chercher lui-même. Une fois seule, Cio-Cio-San se coupe la gorge avec le couteau hara-kiri de son père. Pinkerton arrive trop tard et Cio-Cio-San meurt devant lui.

Cast :
Cio-Cio San : Hiroko Morita
Pinkerton : Domenico Menini
Sharpless : Viktor Miturshkin
Suzuki : Katerina Tsymbalyk
 
Créatifs :
Producteur : Geert Allaert
Producteur exécutif : Jean-François D'hondt
Producteur exécutif : Zdzislaw Supierz
Réalisé par : Anatol Preissler
Dramaturge : Jean-François D'hondt
Directrice résidente : Brigitte Derks
Décor : Karel Spanhak
Costumes : Ulrike Kremer
Lumière : David Albert
Chorégraphie : Antonin Comestaz                
Orchestre et chœur : Music Hall Orchestre classique et Chœur
Chef d'orchestre : Igor Tchernetsky

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

 

Prix des billets : 29, 39, 49, 61 et 69 euros.

----
Veuillez noter qu’il y a un coût de service supplémentaire de 2 euros par billet pour les billets achetés à la billetterie.

Partager